URAM-Marketing

Unité de Recherche et d'Applications en Marketing

L’effet de l’implication sur le comportement du consommateur envers l’extension de la marque: Cas de la marque Nestlé


Abstract:

L’objectif de ce travail est d’étudier l’influence de la marque mère sur l’implication réponse du consommateur envers le produit extension. Pour ce faire, une étude empirique a été réalisée auprès d’un échantillon de 100 personnes, plus particulièrement les mères ayant des enfants en bas âge. Les résultats montrent que l’implication du consommateur pour la marque mère influence celle pour le produit extension. Dans cette perspective, il semble que les principales causes de l’implication du consommateur envers le produit extension sont essentiellement, l’intérêt, le signe et le plaisir.

Read: 345 views

Download Article

FileFile sizeDownloads
pdf uram-2011-p157-173740 kB 266

References

  1. Aaker AD (1994), Le management du capital marque : analyser, développer et exploiter la valeur des marques, Collection Dalloz, Paris.
  2. Aaker AD et Keller KL (1990), Consumer Evaluations of brand extensions, Journal of Marketing, Volume 54, 1, pp 27-41.
  3. Alba JW et Hutchinson JW (1987), Dimensions of Consumer Expertise, Journal of Consumer Research, Volume 13, 3, pp 411-454.
  4. Antil JH (1984), Conceptualization and operationalization of Involvement, Advances in Consumer Research, Volume 11, pp 203-209.
  5. Aron O’Cass (1996), Consumer Involvement: clarity or confusion after 35 years, Advances in Consumer Research, Volume 2, pp 100-104.
  6. Barwise P (1993), Brand Equity, International Journal of Research in Marketing, volume 10, 1, pp 93-104.
  7. Baux PH (1987), Marketing : une approche de Mega-Marketing, Eyrolles Management.
  8. Bloch PH (1981), Involvement beyond the Purchase Process; Conceptual Issues and Empirical Investigation, Advances Consumer Research, volume 9, pp 413-417.
  9. Bloch PH et Richins ML (1983), A theoretical Model for the study of product importance perceptions, Journal of Marketing Research, Volume 47, pp 69-81.
  10. Bettman JR (1973), Perceived Risk and its Components: a model and empirical test, Journal of Marketing Research, Volume 10, 2, pp 184-190.
  11. Boush DM, Shipp S, Loken B, Genturch E, Crokett S, Kennedy E, Minshall B, Misurell D, Rochford L et Strobel J (1987), Affect generalization to similar and dissimilar brand extensions, Psychology and Marketing, Volume 4, 3, pp 225-237.
  12. Cegarra JJ et Merunka D (1993), Les extensions de marque : concepts et modèles, Recherche et Applications en Marketing, Volume 8, 1, pp 53-76.
  13. Changeur S et Chandon J L (1994), Le territoire de marque : Etude des frontières cognitives de la marque, Papier de recherches I.A.E, Aix en Provence, Numéro 424.
  14. Chantel L (2002), les déterminants de l’attitude envers les extensions de marque : modèle conceptuel et validation empirique, Recherche et Applications en Marketing, Volume 17, 1, pp 1-22.
  15. Chaker N et Zaiem I (2010), Influence de l’implication durable sur l’intention et le comportement d’achat écologique, Revue Libanaise de Gestion et d’Economie, N 4, pp 1-35.
  16. Chakravarti D, MacInnis DJ et Nakamoto K (1990), Product Category perceptions elaborative processing and brand name extension strategies, Advances in Consumer Research, Volume 17, pp 910-916.
  17. Chérif Ben Miled H (2001), L’implication du consommateur et ses perspectives stratégiques, Recherche et Applications en Marketing, Volume 16, 1, pp 65-85.
  18. Collange V (2008), L’impact de la substitution de marques sur l’évaluation et l’intention d’achat du produit, Recherche et Applications en Marketing, Volume 23, 2, pp 1-19.
  19. Cristau C et Strazzieri A (1996), Implication durable et leadership d’opinion : la valeur prédictive de trois échelles d’implication durable, Actes de 12ème Congrès International de l’Association Française du Marketing, Poitiers, pp 141-158.
  20. Darmon R Y, Laroche M, Petrof J V (1986), Le marketing : Fondements et pratiques, 3ème éditions, Mc Graw-Hill.
  21. Darpy D et Volle P (2003), Comportements du consommateur : Concepts et outils, Dunod, Paris.
  22. Dimitriadis S (1993), L’extension des marques et des enseignes : cadre conceptuel et problématique managériale, Recherche et Applications en Marketing, Volume 8, 3, pp 21-44.
  23. Dimitriadis S (1994), Le management de la marque : Vecteur de croissance, les Editions d’Organisation.
  24. Derbaix Ch et Leheut E (2008), Adolescents : implication envers les produits et attitude envers les marques, Recherche et Applications en Marketing, Volume 23, 2, pp 37-60.
  25. Derbaix Ch et Pecheux C (1997), L’implication et l’enfant : proposition d’une échelle de mesure, Recherche et Application en Marketing, Volume 12, 1, pp 47-69.
  26. Dubois PL, Jolibert AL (1992), Le marketing : Fondements et pratiques, 2ème 2dition, Economica
  27. Engel JF et Blackwell RD (1982), Consumer Behavior, New York, Dryden.
  28. Filser M (1994), Le comportement du consommateur, Collection Gestion, Paris, Dalloz.
  29. Gamble RT (1967), Brand Extension in Plotting marketing strategy de L Adler, Business Book, London.
  30. Jourdan Ph (2008), Le capital-marque: en quoi la catégorie de produit influence-t-elle le rôle de la marque dans le choix du produit ?, Revue Française de Marketing, Volume 216, Mars, pp 25-42.
  31. Kapferer JN et Thoenig JC (1989), La marque : Moteur de la compétitivité des entreprises et de la croissance de l’économie, Paris, Ediscience International.
  32. Kapferer JN (1995), Les marques : capital de l’entreprise, Paris, Les Editions d’Organisation.
  33. Kapferer JN et Laurent G (1992), La sensibilité aux marques, Paris, Les Editions d’Organisation.
  34. Kessous A et Roux E (2010), Les marques perçues comme « nostalgiques » : conséquences sur les attitudes et les relations des consommateurs à la marque, Recherche et Applications en Marketing, Volume 25, 3, pp 29-56.
  35. Korchia M (2004), Connaissances de la marque : définitions et mesures, Actes du Congrès de l’AFM, ST Malo, pp 489-501.
  36. Korchia M (2000), Une nouvelle typologie de l’image de marque, Actes de 16ème Congrès International de Marketing Montréal, pp 489-501.
  37. Kotler Ph et Dubois B (1994), Le marketing management, Paris, Publi-Union.
  38. Krugman HE (1965), The impact of television advertising: Learning without Involvement, Public Opinion Quarterly, Volume 29, pp 349-356.
  39. Lambin JJ (1996), Le marketing stratégique, Paris, Ediscience International.
  40. Lendrevie J et Lindon D (2000), Mercator, Paris, Dalloz.
  41. Lastovicka JL et Gardner DM (1978), Low involvement versus high involvement cognitive structures, Advances in Consumer Research, Volume 5, pp 87-92.
  42. Mazanec J et Gunter S (1981), Improved Market Efficiency Through multi-product brand names, European Research, Volume 9, 1, pp 32-44.
  43. Mc Quarrie EF et Munson JM (1992), A revised Product Involvement Inventory: improved usability and validity, Advances in Consumer Research, Volume 19, pp 108-115.
  44. Moulins JL (1998), Des communications interpersonnelles à la fidélité à la marque : essai de modélisation, Recherche et Applications en Marketing, Volume 13, 3, pp 21-42.
  45. Muncy JA et Hunt SD (1984), Consumer Involvement: Definitional Issues and Research Directions, Advances in Consumer Research, Volume 11, pp 193-196.
  46. Roehrich G (2001), Causes de l’achat d’un nouveau produit ; variables individuelles ou caractéristiques perçues, Revue Française de Marketing, Volume 182, 2, pp 83-97.
  47. Semprini A (1992), Le marketing de la marque : Approche sémiotique, Paris, Edition liaison.
  48. Stewart AJ, Pickering MJ et Sturt P (2005), Se servir du mouvement des yeux durant la lecture comme mesure implicite de l’acceptabilité des extensions de marque, Recherche et Applications en Marketing, Volume 20, 4, pp 97-109.
  49. Tafani E, Michel G et Rosa E (2009), Stratégie d’extension de gamme verticale : analyse de l’effet de halo de la marque selon les niveaux de gamme, Recherche et Applications en Marketing, Volume 24, 2, pp 73-89.
  50. Tauber EM (1981), Brand Franchise Extension: New product benefits from existing brand names, Business Horizons, Volume 24, 2, pp 36-41.
  51. Valette Florence P (1989), Conceptualisation et mesure de l’implication, Recherche et Applications en Marketing, Volume 4, 1, pp 57-78.
  52. Volle P (1995), Le concept de risque perçu en psychologie du consommateur : antécédents et statut théorique, Recherche et Applications en Marketing, Volume 10,1, pp39-56.
  53. Zaichkowsky JL (1985), Measuring the Involvement Construct, Journal of Consumer Research, Volume 12, 3, pp 341-352.  
MSC-URAM Proceedings (URAM, FSEGT, UTM) © 2016