URAM-Marketing

Unité de Recherche et d'Applications en Marketing

Nouvelle donne de la segmentation à cette ère postmoderne: une réalité qui pousse vers la cognition


Abstract:

Le rassemblement des consommateurs autour d’un groupe et leur éparpillement pour rejoindre un autre groupe les inscrivent dans le paradigme postmoderne. Retraçant la réalité complexe et changeante du consommateur, ce courant est d’un grand apport à la discipline marketing. Ceci dit, son intérêt pour la consommation occulte divers regroupements autour d’expériences et de passions communes à caractère social et culturel qui font naître la tribu postmoderne. La gestion de ces regroupements éphémères inculpe les méthodes descriptives de la segmentation moderne et incorpore une démarche cognitive associée aux motivations et aux fonctions symboliques derrière la consommation qui renvoie aux chaînages cognitifs et ce à travers la sous-culture de consommation et la communauté de marque.

Read: 234 views

Download Article

FileFile sizeDownloads
pdf uram-2011-p24-33757 kB 223

References

  1. Cova B. (1997): « Community and Consumption : Towards a Definition of the Linking Value of Products or Services », European Journal of Marketing, Vol. 31, N° 3/4, pp. 297-316.
  2. Firat A. Fuat (1997): « Globalization of fragmentation: a framework for understanding contemporary global markets », Journal of International Marketing, Vol 5 n°2, pp 77-86.
  3. Firat, A.E, and A. Vertkatesh (1993): « Postmodernity: The age of marketing», International Journal of Research in Marketing, Vol 10 n°3.
  4. Firat, A.F., and A. Venkatesh (1995): « Liberatory postmodemism and the reenchantment of consumption», Journal of Consumer Research, Vol 22 n°3.
  5. Gutman Jonathan (1982), « A Means-End Chain Model Based on Consumer Categorization Processes », Journal of Marketing, Vol 46, pp60-73.
  6. Gutman Jonathan (1997), « Meansend chains as goal hierarchies», Psychology & Marketing (1986-1998), Vol 14/6, pp545-561.
  7. Lo’Pez-Bonilla LM et Lo’Pez-Bonilla JM (2009), « Postmodernism and heterogeneity of leisure tourist behavior patterns», Leisure Sciences, Vol 31, pp 68-83.
  8. Lyn S Amine et Smith Alexendre (2009), « Challenges to modern consumer segmentation in a changing world: the need for », Multinational Business Review, Fall, Vol 17n°3.
  9. Maffesoli M. (1988), « Le temps des tribus », Paris, Méridiens
  10. Merle Aurélie (2004) : «  Apports du point de vue postmoderne à l’étude des comportements de consommation de groupe : un début de clarification »,W.P, Janvier, n°677.
  11. Muniz A. M. et T.C. O’Guinn (2001), « Brand Community», Journal of Consumer Research, March,Vol. 27, pp. 412-432.
  12. Ozcaglar Nil (2005), « Apport du concept d’identité à la compréhension du comportement du consommateur responsable : une application à la consommation des produits issus du commerce équitable », Thèse de Doctorat, Université Lille II – Droit et Santé, Ecole doctorale n°74, Ecole supérieure des affaires.
  13. Reynolds Thomas J (1985), « Implications for Value Research: A Macro Vs. Micro Perspective», Psychology & Marketing, Vol 2,/4, pp 297306.
  14. Sitz Lionel et Abdelmajid Amine (2004), « Consommation et groupes de consommateurs, de la tribu postmoderne aux communautés de marque : pour une clarification des concepts », 3èmes Journées Normandes de la consommation, Rouen, 11 et 12 Mars.
  15. Smith, M.W. (2001): « Reading Simulacra: Fatal Theories for Postmodernity », Albany: State University of New York.
  16. Solomon, M.R (2004):  « Consumer Behavior: Buying, Having and Being », Upper Saddle River: Pearson-Prentice Hall, 6th edition.
MSC-URAM Proceedings (URAM, FSEGT, UTM) © 2016