URAM-Marketing

Unité de Recherche et d'Applications en Marketing

De la valeur perçue àl’engagement dans la co-création : L’apport de la théorie de l’agir communicationnel


Abstract:

La collaboration avec les consommateurssur les sites des réseaux sociaux bien qu’elle offre une opportunité à l’entreprise pour innover et interagir avec sa clientèle, elle présente le risque d’un détournement de la part du client.

Plusieurs auteurs trouvent que l’interaction est un élément cruciallors de la co-création.Jûrgen Habermas, dans sa théorie de l’agir communicationnel, suppose que ces interactions doivent viser l’intercompréhension afin d’aboutir à une entente et éviter le risque d’une rupture de la relation qui peut impliquer un comportement négatif de la part du consommateur envers l’entreprise.

Read: 243 views

Download Article

FileFile sizeDownloads
pdf uram-2013-p95-107760 kB 562

References

  1. Allen N.J. et Meyer, J.P.; “A three component conceptualization of organizational commitment”, Human Ressources Management Review, 1991, Vol. 1, N° 1, p. 61-89
  2. Anderson E. et Weitz B.;  “The use of pledges to build and sustain commitment in distribution channels”, Journal of Marketing Research, 1992, Vol. 29, N° 1, p. 18-34
  3. Arnould E. J. et Thompson C. J. (2005), “Consumer culture theory (CCT): twenty years of research”, Journal of Consumer Research, Mar 2005, N° 31, p. 868-882
  4. Aubert, I., (2008), « Sujet et intersubjectivité : La philosophie de Habermas face aux théories de Fichte et Husserl », trajectoire, Novembre 2008, N°2,
  5. Bonnemaizon A. et Batat W., (2009), “Towards a customer orientation approach based on customer competency: a new deal for companies”, The 2009 Naples Forum on Services: Service-Dominant Logic, Service Science and Network Theory, Capri, juin 2009, p. 16-19.
  6. Bonoma T. V., Zaltman G. et Johnston W.J., “Industrial Buying Behavior”, Marketing Science Institute Monograph, 1977.
  7. Carbonnel A., « Contribution de l’Agir communicationnel au développement des organisations », XXème Congrès de l’AGRH, 7-12 novembre 2008 Dakar,
  8. Cova B., Au-delà du marché : quand le lien importe plus que le bien, Coll.  Dynamiques d’entreprises, L’Harmattan, Paris, 1995.
  9. Dwyer F. R., Schurr P. H. et Oh S. « Developing buyer-seller relationships », Journal of Marketing, N° 1, avril 1987, p. 11-27
  10.  Firat A.F., Dholakia N., Theoritical and philosophical implications of postmodern debates  some challenges to modern marketing, Sage, Londres, 2006.
  11. Florès, L. (2008), « Web 2.0 et études : vers une nouvelle génération d’études de marché », Revue Française du Marketing, 2008  220, 5/5, p. 7-16.
  12. Frisou J., « Confiance interpersonnelle et engagement : une réorientation béhavioriste », Recherche et Applications en Marketing, N°1, 2000, p 63-80.
  13. Froot K., Sharfestein D., Stein J., “Herd on the Street: Informational Inefficiencies in a Market with Short-Term Speculation”, Journal of Finance, N°47, 1992, p. 61-84.
  14. Garton L., Haythomthwaite C., Wellman B. (1997), “Studying online social networks”, Journal of Computer Mediated Communication, N°3, Juin 1997.
  15. Godelier M., 1975, « Présentation », in: Arensberg C. et  Polanyi K.  (1975), Les systèmes économiques dans l’histoire et dans la théorie,  Paris: Librairie Larousse, p.9-32.
  16. Granovetter  M., (2000), « Introduction au lecteur français », in M. Granovetter, Le Marché autrement. Les réseaux dans l’économie, Desclée de Brouwer, Paris, 2000
  17. Gurviez P., « La confiance du consommateur dans la marque, conceptualisation, mesure et management », 14ème Congrès de l’Association Française du Marketing, 1998
  18. Habermas J., Théorie de l’agir communicationnel, tome 1, Fayard, Paris, 1987a
  19. Habermas J., Théorie de l’agir communicationnel, tome 2, Fayard, Paris, 1987b
  20. Habermas J., Morale et communication, les éditions du Cerf, Paris, 1991
  21. Habermas J., Vérité et justification, Gallimard, Paris, 2001
  22. Habermas J.,  Raison et légitimité, Payot, Paris, 1978
  23. Holbrook M., “ Consumer value, a framework for analysis”, Advances in Consumer Research, N°,1996 23. 138-442
  24. Maturana H., “Science and daily life: the ontology of scientific explanations”. In Krohn W, Kuppers G, Nowotny H, Self-Organization: Portrait of a Scientific Revolution, Kluwer Group, Dordrecht, 1990, p.12-35
  25. Miguelez R., « L’éducation au dialogue : Éducation pour la paix – Une approche philosophique ». Revue des sciences de l’éducation, N°1, 1997,  p.101-112.
  26. Prahalad C.K., Ramaswamy V. (2004), Co-creation experiences: the next practice in value creation. Journal of Interactive Marketing,18 (3), p.5-14
  27. Quere L., « Construction de la relation et coordination de l’action dans la  conversation », In Conein, DE Fornel, Quere L. (eds), Les formes de la conversation, vol.1, Paris, CNET, p.253-289, 1990.
  28. Sohby, M., Winklhofer, H. et Hibbert, S., Managing customer participation through customer education. The 2009 Naples Forum on Services: service-dominant logic, service science, and network theory, Capri, June, p. 16-19, 2009.
  29. Totschnig  M.,  Éléments pour une théorie pragmatique de la communication ; présenté dans le cadre de l’examen de synthèse du Doctorat conjoint en communication Université du Québec à Montréal Université de Montréal Concordia University, 2009.
  30. Vandenberghe F., Une histoire critique de la sociologie allemande, La Découverte et Syros, Paris, 1998
  31. Vargo, S.L. et Lusch, R.F., “Service-dominant logic: continuing the evolution”, Journal of the Academy of Marketing Science, N°1, 2008a, p. 1-10.
  32. Vargo, S.L. et Lusch, R.F., “Why service”, Journal of the Academy of Marketing, Science, N° 1, 2008b, p. 25-38.
  33. Zelizer V., « Repenser le marché. La construction sociale du marché aux  bébés  aux Etats-unis, 1870-1930 », Actes de la recherche en sciences sociales, septembre 1992, p. 3-6.
MSC-URAM Proceedings (URAM, FSEGT, UTM) © 2016